Slideshow CHICAM - CANCEROSlideshow CHICAM - CARDIOSlideshow CHICAM - CHIRURGSlideshow CHICAM - GERIATRIESlideshow CHICAM - IMAGERIE
Slideshow CHICAM - MATERNSlideshow CHICAM - SAMUSlideshow CHICAM - CANCEROSlideshow CHICAM - CARDIOSlideshow CHICAM - CHIRURG
Slideshow CHICAM - GERIATRIESlideshow CHICAM - IMAGERIESlideshow CHICAM - MATERNSlideshow CHICAM - SAMUSlideshow CHICAM - CANCERO
Slideshow CHICAM - CARDIOSlideshow CHICAM - CHIRURGSlideshow CHICAM - GERIATRIESlideshow CHICAM - IMAGERIESlideshow CHICAM - MATERN

CHIC - Alençon / Mamers

Centre Hospitalier
25 rue Fresnay
61000 Alençon
Tél : +33 2 33 32 30 30
Fax : +33 2 33 32 31 14
email : direction@ch-alencon.fr

Centre Hospitalier
Route du Mesle sur Sarthe
72600 Mamers
Tél : +33 2 43 31 31 31
Fax : +33 2 43 31 31 08


Dernière mise à jour : 24/06/2011 - 08:41

Historique

 

Historique

Des établissements du Moyen Âge

Au Moyen Âge, la construction des hôtels-Dieu est faite majoritairement près d’une rivière car elle répond à plusieurs impératifs : alimenter l’établissement en eau potable, évacuer les déchets, etc. Elle est aussi un symbole d’humilité. C’est pour cette raison que le site d’Alençon est implanté près de la Sarthe et que le premier établissement de Mamers (où se situent aujourd’hui la Dive et le Foyer occupationnel) est construit près de la Dive. Ces établissements sont chargés d’accueillir les pèlerins, les malades, les indigents, les enfants abandonnés, les orphelins, les pauvres, etc.

Le site de Mamers

De sa fondation à l’édit de réformation.

photo du centre hospitalier de Mamers

La date de la fondation de l’hôpital de Mamers est incertaine car très peu de documents médiévaux sont conservés. La première mention de cet hôtel-Dieu apparaît en 1491 mais son origine est certainement plus ancienne.

Suite à l’édit de réformation des hôpitaux promulgué par le roi Louis XIV, l’hôpital de Mamers est réuni à l’ordre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et de Saint-Lazare en 1680, comme un grand nombre d’établissements hospitaliers du royaume de France. Désormais, les religieux de l’ordre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et de Saint-Lazare sont chargés de l’administration de l’hôpital.

photo du centre hospitalier de Mamers

De l’hôpital moderne à l’établissement actuel

Durant la Seconde Guerre Mondiale, l’hôpital de Mamers accueille de nombreux militaires blessés.

Jusqu’en 1965, le nombre de patients continue de s’accroître, si bien que de nouveaux bâtiments doivent être construits à côté de la chapelle. Certains services s’agrandissent : services administratifs, pédiatrie, bloc opératoire.

Ce développement important se poursuit et les locaux deviennent de plus en plus exigus et inadaptés. L’implantation de l’hôpital près de la Dive ne permet pas d’autre agrandissement.

photo du centre hospitalier de Mamers

À partir de 1977, un nouvel établissement est construit sur la route du Mêle-sur-Sarthe.

Les derniers services intègrent les nouveaux bâtiments en 1994.

L’ancien hôpital est détruit.

A cet emplacement, la maison de retraite La Dive et le Foyer occupationnel sont édifiés.

Le site d’Alençon

De sa fondation à la création de l’hôpital général.

L’existence de l’hôpital d’Alençon est attestée dès 1204 par la charte de Robert III Talvas (1191-†1217), comte d’Alençon et seigneur de Bellême. En 1545, l’hôtel-Dieu d’Alençon est doté d’un nouveau règlement par Marguerite de France, reine de Navarre et duchesse d’Alençon.

Lors des Guerres de Religion, les Huguenots pillent l’hôtel-Dieu et sa chapelle. Il s’ensuit une période de troubles qui désorganise et affaiblit cet établissement.

photo du centre hospitalier d'Alençon

Au XVIIe siècle, Isabelle (ou Elisabeth) d’Orléans (1646-†1696), duchesse de Guise et d’Alençon, cousine germaine du roi Louis XIV, entreprend de redresser l’hôpital. Elle réorganise l’ensemble des bâtiments, établit un nouveau règlement et la congrégation des filles de Saint-Vincent-de-Paul. Ces dernières serviront l’établissement de 1676 à 1965, soit pendant près de trois siècles.

photo du centre hospitalier d'Alençon

En 1724, Louis XV ordonne la construction d’un hôpital général à Alençon. Il est construit à côté de l’hôtel-Dieu. Le 14 août 1725, un règlement royal est établit. Pendant plusieurs années, ces deux structures vont coexister. Elles sont desservies par le même personnel : les sœurs de la Charité et suivent le même règlement, mais elles ont des biens et un budget différents. Elle ne seront réunies qu’en l’an IV (1796).

photo du centre hospitalier d'Alençon

De l’hôpital pavillonnaire à la construction des bâtiments actuels.

De 1880 à 1912, de nouveaux bâtiments sont construits, créant ainsi l’hôpital pavillonnaire.

Certains bâtiments existent encore aujourd’hui dont le pavillon Grollier.

En 1933, le premier bâtiment consacré à la Chirurgie est inauguré. Moderne, le pavillon Leguerney possède un bloc opératoire radio-chirurgical et des chambres particulières en plus des dortoirs.

Afin de répondre à la modernisation des pratiques et des techniques, un grand projet de restructuration est entrepris de 1979 à 1994. Plusieurs pavillons sont démolis en 1986 et 1988 afin de construire les bâtiments de médecine et de chirurgie actuels. Le bâtiment de chirurgie est inauguré en 1993 soit 60 ans après le 1er bâtiment consacré à cette discipline.